Groupe Études Jean-Richard Bloch

Accueil > Travaux sur Jean-Richard Bloch > Colloques sur Jean-Richard Bloch > Jean-Richard Bloch, L’écrivain et l’homme public

Jean-Richard Bloch, L’écrivain et l’homme public

vendredi 18 novembre 2005, par Philippe Niogret

Retrouver Jean-Richard Bloch
- Textes réunis par Tivadar Gorilovics
- Studia Romanica de Debrecen, series Literaria, Fasc.XVIII, 1994
- communications présentées au cours du colloque et articles en marge de ce colloque

Sommaire

Colloque Jean-Richard Bloch

- p.7, René Garguilo, Retrouver Jean-Richard Bloch
- p.10, Tivadar Gorilovics, Note préliminaire
- p.11, Carmen Figuerola, L’Affaire Dreyfus dans les Essais de Jean-Richard Bloch
- p.21, René Garguilo, Jean-Richard Bloch et Roger Martin du Gard. Une amitié dans la différence
- p.29, Tivadar Gorilovics, La guerre de Jean-Richard Bloch
- p.43, Wolfgang Klein, L’Homme du communisme. Portrait de Staline, par Jean Richard-Bloch
- p.55, Françoise Lioure, La rencontre Jean-Richard Bloch - Valery Larbaud
- p.65, Montserrat Parra, Aspects syntaxiques dans Le Robinson Juif de Jean-Richard Bloch
- p.41, Haruo Takahashi, La correspondance Bloch - Martinet

En marge du colloque

- p.79, Jean Albertini, Jean-Richard Bloch, les Juifs et la "question juive"
- p.91, Wolfgang Asholt, Jean-Richard Bloch : Sybilla (1932)
- p.107, Bernard Duchatelet, Une difficile amitié : Jean-Richard Bloch et Henri Bachelin (d’après leur correspondance)
- p.117, Sergueï Feodossiev, Jean-Richard Bloch et Gorki
- p.121, Nicole Racine, Jean-Richard Bloch 1939-1941, de l’interdiction de Ce Soir au départ pour l’URSS
- p.141, Michel Trebitsch, Jean-Richard Bloch intellectuel européen
- p.153, Éva Vamos, "Nous avons enfin notre Don Quichotte !" ou "l’incurable propension au vagabondage intellectuel" de Jean-Richard Bloch

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.