Groupe Études Jean-Richard Bloch

Accueil > Actualités > Pour la défense de la culture

Pour la défense de la culture

Les Textes du congrès international des écrivains, Paris, juin 1935

dimanche 23 janvier 2005

Kolleen.Guy@UTSA.EDU communique sur la liste French History discussion group, H-FRANCE@LISTS.UAKRON.EDU :

Les Editions universitaires de Dijon publient, pour la première fois en français, l’intégrale des textes du congrès international des écrivains.

Le Congrès international des écrivains pour la défense de la culture, qui se tint à Paris du 21 au 25 juin 1935, fut un événement et est devenu une légende. Evénement parce qu’il réunit, parmi les 230 participants venant de 38 pays, des écrivains aux opinions diverses, célèbres à l’époque comme plus tard : Aragon, Babel, Barbusse, Becher, Benda, Ernst et Jean-Richard Bloch, Brecht, Breton, Ehrenbourg, Feuchtwanger, Forster, Gide, Huxley, Koltsov, Malraux, Heinrich et Klaus Mann, Mounier, Musil, Nizan, Pasternak, Salvemini, Seghers, Tzara, etc. Légende parce que les questions débattues, en ces années marquées par les fascismes et le stalinisme, par les Fronts populaires et la guerre, sont restées brûlantes dans toute l’histoire intellectuelle et politique du XXe siècle.

La préface de ce livre peut être téléchargée ici. Les éditeurs organisent une présentation de l’ouvrage ici.

Philippe.Poirrier@u-bourgogne.fr, Université de Bourgogne

Sandra Teroni et Wolfgang Klein, dirs.,

Pour la défense de la culture,
Les Textes du congrès international des écrivains, Paris, juin 1935

Dijon, EUD, 2005, 672 p., 40 Euros

Sandra Teroni est professeur émérite de littérature française aux Universités de Cagliari, Florence et Pise.

Wolfgang Klein est professeur de cultures romanes à l’Université d’Osnabrück

Format : 15 x 23, 665 pages
ISBN : 2-905965-89-4

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.